Le blog de Singulier Pluriel

Le blog de Singulier Pluriel

Restitution projet Habiter

Habiter

Ce vendredi 10 Juin marquait la fin d’un projet mené depuis
janvier entre le foyer Singulier Pluriel, la classe de seconde E de Géraldine
Serbourdin du lycée baudelaire de Roubaix, avec le soutien du label ville d’Art
et d’histoire de la ville de Roubaix. Ce projet avait pour thématique la notion
d’ « Habiter » : habiter à la manière des grands écrivains de
Roubaix et d’ailleurs, habiter le 212 de la rue de Lille aujourd’hui au foyer
des Papillons blancs, habiter cette même adresse il y a 50 ans lorsque l’on
était un membre de la famille industrielle des Toulemonde, habiter une courée
lorsque l’on était ouvrier au service de cette même famille… Ce sont autant de
contrastes qui se sont déclinés tout au long des 6 derniers mois à travers un
atelier d’écriture régulier au lycée pour des élèves et des adultes du foyer
des Papillons blancs. Cet atelier était mené par Anne Bruneau, écrivain, de la
compagnie lilloise La Fabrique. Des visites de lieux chargés d’histoire de la
ville comme l’hôtel Catteau ou la Condition publique, une rencontre avec des
membres de la famille Toulemonde, une projection du film affaire de grandes
familles de Samuel Ganthier sont venues éclairer les participants pour leur
travail d’écriture.

Un travail qui s’est écrit sur les
murs de Singulier Pluriel.

Vendredi à 20h30, des habitants du quartier, les familles
des participants des deux structures et d’autres sont venus assister à une
restitution originale des textes produits durant ce projet : une
projection en plein air sur la façade du 212 de la rue de Lille. Une
présentation théâtrale des lycées puis des habitants du foyer a permis de
laisser le temps à la nuit d’arriver pour permettre la projection d’un montage
d’une quinzaine de minute où les lectures de textes et les chants réalisés se
mêlaient aux images des croquis de scénographies écrites par les participants
ou encore différentes photos réalisées tout au long du projet. Une belle mise
en valeur pour les participants de leur travail. Le résultat a été salué par
monsieur TIZAGHTI, Adjoint à l’Education à la ville de Roubaix et M Mendivé,
inspecteur de l’éducation nationale qui ont tout deux remarqué l’intérêt autant
que l’originalité du projet. La rencontre entre les lycéens et les adultes en
situation de handicap mental et leur lieu de vie était au cœur des objectifs de
ce projet, réussi au vu des liens qui s’observaient encore durant cette soirée.

Le film est visible et écoutable tout l’été grâce à une
diffusion sur une fenêtre du foyer donnant sur la rue. Les textes sont à lire
aussi. L’occasion pour les habitants du quartier qui ne sont pas venus ce
vendredi d’apprécier le travail produit. Il est également possible de le
visionner sur le blog de Singulier Pluriel.

 



14/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres